L'oenologie au fil des ans

L’année 2007-2008 en Œnologie

 

C’est une année de démarrage, donc de réglage du mode de fonctionnement, des participants, de la trésorerie, de l’apprentissage du vin, de son vocabulaire.

Nous dégustons des vins représentatifs des principales régions de Fance, Bordeaux, Bourgogne etc.

 

L’année 2008-2009 en Œnologie

 

Nous pouvons affiner ce que nous voulons faire, en recherchant dans « les grands vins des petites régions de production », des trésors cachés, moins connus que les célèbres grands frères, à des prix plus raisonnables et avec un plaisir à les découvrir. Pour exemple : M, P, Q, R, S : Ménetou, Pouilly (fumé), Quincy, Reuilly, Sancerre.

Nous commençons cette année, un voyage œnologique de découverte d’une région. Aidés de Jacqueline Bonnet, Maitre Sommelier, rencontrée sur un salon des vins, nous visitons en Languedoc, de superbes caves, châteaux et villages. Nous dégustons des vins magnifiques, preuve du travail acharné des vignerons de cette région encore victimes, à tord, de l’image de producteurs de vin de piètre qualité.

Nous faisons des rencontres inattendues, de gens sympathiques, et de quelques célébrités.

 

L’année 2009-2010 en Œnologie

 

La curiosité nous emmène à faire un « tour du monde » des vins pour enfin savoir « mais que font nos voisins ? ».

Nos voisins Européens, puis nos voisins plus lointains, de l’hémisphère sud, du continent américain, sud et nord, d’Afrique, d’Australie mais aussi du Liban et d’Israël. C’est un enrichissement géographique, historique et … œnologique. Des vignerons travaillent et travaillent bien. Bientôt nous dégusterons des vins asiatiques.

Cette année nous décidons de « tuer le cochon » à Noel, on casse la tirelire, chacun aura compris !

Nous avons visité au mois de mai, en Champagne, trois « petits » producteurs et trois « grandes maisons ». Sur place nous observons les différences dans la gestion, la vinification, la champagnisation et la commercialisation. Nous avons visité des caves modestes, d’autres prestigieuses et aussi la vieille ville de Troyes et la cathédrale de Reims.

 

L'année 2010-2011 en Œnologie

 

Après avoir découvert les vins des pays étrangers, nous approfondissons, cette année, nos connaissances dans le domaine du vin avec des dégustations « horizontales » et « verticales ». le thème sera donc « la géométrie dans le vin »

Une verticale est une dégustation d’un même vin, même appellation et même producteur sur plusieurs années.

Une horizontale est une dégustation de vin d’une même appellation, voire d’un même producteur d’une même année.

Notre sortie cette année se fait dans la région de Bergerac et Saint-Emilion tout proche. A quelques km de la « frontière » de la Gironde, Grégoire Rousseau, fils de Brigitte, œnologue Avertie, cultive sa vigne et produit un vin de Bergerac, le domaine Coquelicot. Un très bon vin. Son accueil est remarquable à la dimension de son travail. Nous sommes si proches de Saint-Emilion qu’une visite guidée  de la ville et la cathédrale monolithique s’impose ainsi que la ville de Bergerac rendue célèbre par son vin, son tabac et Cyrano de Bergerac !

 

L’année 2011-2012 en Œnologie

 

Toujours dans l’esprit de rechercher des vins cachés qui procurent un vrai plaisir, nous partons cette année le long d’une rivière et découvrons ce qui se cache au long des rives de celle-ci. Le thème est « le vin au fil de l’eau ». Nous avons suivi l’Orb, l’Ill, la Seille, le Lot, les Sèvres, entre autres. Que de petits trésors cachés ! Mais que de difficultés d’approvisionnement !  Les exposés deviennent brillants et nous enrichissent de l’histoire de ce vin qui a façonné nos paysages et notre culture. Notre vocabulaire s’enrichit petit à petit, signe que nous progressons. Il n’est plus rare maintenant d’assister à des discussions pour savoir si ce parfum de fleur que l’on détecte ressemble plus à l’aubépine qu’à la jacinthe !

Naturellement, nous nous rendons au long d’un cours d’eau, le plus grand, le plus sauvage d’Europe, la Loire ! Après avoir visité Chenonceau, des caves de Montlouis, de Bourgueil, de Chinon nous avons retenu que nous sommes bien au pays de Rabelais et de Jean Carmet ! Quelle verve, quel art sculptural dans les caves et quels vins ! Nous avons testé quelques bonnes tables. La pluie nous empêche de visiter les jardins de Villandry, mais pas le château de Langeais.

 

L’année 2012-2013 en Œnologie

 

Puisque nous nous sommes promenés au fil de l’eau l’année dernière, cette année nous visitons les « côtes et coteaux », histoire de prendre de la hauteur !

Si le vin est indissociable des rivières, pour son transport et sa commercialisation, les coteaux le sont pour l’ensoleillement de la vigne.

La sortie de cette année, en Alsace fut une vraie réussite, tant en dégustations qu’en visites, nous avons retrouvé quelques Audois. Visite remarquablement organisée par l’un d’eux.

Visite de Colmar, de l’écomusée d’Ungersheim, Eguisheim, élu plus beau village de France, Kaysersberg, Strasbourg et bien d’autres villages…

Visite de la distillerie Nusbaumer et de la brasserie Saint Pierre

Nous avons visité des caves ou les  vins ont une étrange ressemblance avec les vignerons qui les élaborent. Nous avons gouté aux spécialités locales, repas Macaire, collet fumé, choucroute. Nous pouvons dire que les Alsaciens savent se tenir à table ! Mais les Auvergnats et les Audois aussi !

 

L’année 2013-2014 en Œnologie

 

Revenons un instant sur les fondamentaux. « Les Gouts et les couleurs » Comment chacun de nous observe les couleurs, les reconnait ? Comment chacun de nous apprécie les gouts, base de notre dégustation ? Comment apprécie-t-on un vin sans le voir ? Évaluons-nous les gouts de la même façon ? Faisons le test !

Nous dégusterons des vins en sept couleurs : blanc, rouge, rosé, jaune, noir, blanc de blanc et gris. Mais nous apprendrons à reconnaitre un cépage suivant sa région de production, un vin rouge d’un vin rosé, un cépage quelque soit sa couleur.

Nous nous dirigeons vers le Béarn. Le Madiran reconnu excellent pour la santé, le Pacherenc de Vic Bilh et le Jurançon. Nous visitons des caves bien sur, et aussi des châteaux, de Pau, de Mascaraas-Haron, quelques villages et églises.

 

L’année 2014-2015 en Œnologie

 

Poursuivons sur ces fondamentaux en explorant les « O N G ». Que voit notre Œil, que sent notre Nez, quel est notre Gout ? Cherchons un peu plus loin que « c’est un vin rouge ! » oui, mais quel rouge ? Rouge comment ?

Après avoir dégusté des rouges et des blancs à l’aveugle, nous allons repérer des parfums et retrouver des saveurs, connues voire surprenantes. Identifier cette retro-olfactive. Cette année encore nous promet des surprises et quelles surprises !

 

L’année 2015-2016 en Œnologie

 

Cette neuvième année commence avec une grande ambition, « vous êtes tous des ….. » professionnels, vous l’aviez bien compris ! Capables d’être serveur dans une brasserie, critique, jury dans un concours, vendeur chez un caviste, rédacteur d’une revue spécialisée sur le vin, voir de décrire le vin que nous allons déguster et, à l’aveugle, le reconnaitre parmi d’autres.

Une année pleine de surprises en somme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Association des Familles de Ceyrat/Boisséjour - 2 bis avenue de la Vialle - 63122 Ceyrat - 07 88 35 65 69 - afc63122@gmail.com

  • Facebook App Icon
  • Twitter App Icon
  • Google+ App Icon